Masque régénérant à l’hibiscus

Bonjour,

Après avoir fait mon propre macérât aqueux d’hibiscus, je voulais l’utiliser dans quelques préparations pour tester ces bienfaits. Je vous présente donc un masque visage régénérant à l’hibiscus. Une recette qui m’a donné du fil à retordre car plusieurs problèmes sont survenus lors de sa réalisation mais je vous en parlerai un peu plus loin. Outre les soucis rencontrés, ce masque est très agréable, odeur un peu particulière car j’ai utilisé de l’huile essentielle d’immortelle mais sinon il est nickel.

Je vous mets le lien de la recette du macérât aqueux d’hibiscus ici.

Pour en revenir sur les problèmes que j’ai pu rencontrer lors de l’élaboration car oui c’est le mot “problèmes” au pluriel que j’utilise. il ne faut pas avoir peur d’avoir des mésaventures quand vous faites vos propres cosmétiques, car ça vous arrivera et ce n’est pas de si tôt que ça s’arrêtera. Cela fait presque 6 ans que je fais tout moi-même et je peux encore avoir quelques petits soucis car on ne peut pas connaitre tous les ingrédients et les synergies qu’ils peuvent avoir entre eux. Après ce gros disclaimer, je vous partage la recette et ensuite je vous donnerai les recommandations à appliquer pour ces petits soucis. La vidéo du tutoriel illustre très bien les problèmes et les solutions (c’est beaucoup plus parlant) 😉

Avant de commencer, n’oubliez pas de désinfecter votre plan de travail, vos ustensiles, les pots et flacons…. Et surtout de bien vous laver les mains. 

Pour réaliser ce masque, il vous faudra :

% Quantités Ingrédients
     
5% 2,5 grammes  Emulsifiant MF
5% 2,5% Emulsifiant VE
30% 15 ml / 13,8 grammes Huile végétale d’hibiscus
54% 23 grammes
4,2 grammes

Macérât aqueux d’hibiscus
Hydrolat d’immortelle

4% 2 grammes

Exfoliant Perles de bambou

1% 0,5 ml / 17 gouttes

Huile essentielle d’immortelle

0,6% 10 gouttes

Cosgard (conservateur)

Les problèmes que j’ai pu rencontrer sont dus au macérât aqueux d’hibiscus (ce macérât a un pH de 0. Oui, oui vous avez bien lu zéro! C’est hallucinant et je ne vous le fais pas dire) Le pH de mon masque était de 4,5, bien trop bas pour le visage car nous devons avoir un pH de 5/7 pour un soin visage. Il a donc fallu le faire remonter à l’aide de bicarbonate de soude. Qui dit ajout de bica, dit changement de couleur et petite mousse apparente mais ces 2 points ne sont pas bien grave car il faut juste laisser au repos un petit quart d’heure et la mousse partira. Après l’ajout de 0,66 gramme de bicarbonate mon pH était de 6,5. Quelques minutes après, un nouveau souci a pointé le bout de son nez. Ma préparation a déphasé, le bicarbonate a déstabilisé ma mixture. Vous le verrez dans la vidéo car c’est flagrant (comme des petites gouttes d’huile végétale qui ressortent) mais pour remédier à ça, il y a 2 solutions. La première est radicale mettre tout à la poubelle et refaire sa mixture en changeant ce qu’il ne va pas. Sinon  il y a une seconde solution que j’utilise à chaque fois quand j’ai un déphasage. Il suffit de rajouter de l’eau de source ou de l’hydrolat mais en petite quantité pour remédier au souci, vous verrez que l’ajout d’eau rattrapera la mixture à tous les coups. 👍 Je sais que les puristes n’aimeront pas ce rattrapage, libre à vous de choisir le choix 1 ou 2 😊

Donc au final, j’ai rajouté à ma recette initiale 0,66 gramme de bicarbonate de soude, 1 à 2 gouttes de cosgard et 4 grammes d’hydrolat d’immortelle.

PH avant le problème : 4,5 👎
PH après rectification avec le bicarbonate : 6,5 👍

Vous aurez besoin d’un contenant de 50 ml.

pour éviter tout ces soucis et avoir une crème sans problème, il est possible de faire sans le macérât aqueux d’hibiscus et de mettre à la place de l’eau de source ou de l’hydrolat et vous obtiendrez naturellement un bon ph (qui sera tout de même à vérifier!).

Concernant les précautions car il y en a, j’ai incorporé de l’huile essentielle d’immortelle qui est interdite aux femmes enceintes et/ou allaitantes aux enfants de moins de 6 ans ainsi qu’aux personnes épileptiques. Il est déconseillé aux personnes prenant des anticoagulants.

Vous pouvez conserver votre masque à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité pendant 3 mois voire plus (si aucun changement de couleur, d’odeur et de texture n’a été constaté).

Après chaque préparation cosmétique, vous devez faire un test cutané préalable dans le pli du coude au moins 24 heures avant toutes applications sur la partie concernée! 

Recette assez compliquée, article long mais très interessant. N’hésitez pas à me dire ce que vous faites de vos mixtures qui dérapent.

Je vous glisse le bilan, avec mon avis à propos de ce masque ici.

Je vous souhaite une agréable journée.
Alexandra 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.