Crème corporelle au macérât de lavande

Bonjour à tous,

Ayant fait un macérât de lavande il n’y a pas si longtemps, je voulais l’incorporer dans un soin corporel. Les vertus de la lavande ne sont pas nouvelles, elles sont même très interessantes pour les peaux sèches, atopiques, irritées et qui gratouillent.

La lavande et ces vertus!
Il existe certes plusieurs lavandes et même lavandins qui ont quelques différences du points de vue de sa culture (haute ou basse altitude, température) mais il est clair que les lavandes ont ces vertus : elles sont cicatrisantes, apaisantes et anti-inflammatoires rien que par rapport à ça, ça fait un magnifique allié pour la peau. Je ne rentrerai pas en détail sur toutes les lavandes aujourd’hui, de plus il y a pleins de livres à ce sujet, de sites sérieux qui en parlent en long, en large et en travers. Je vous invite donc à vous documenter. 

Lorsque j’ai fait la macération de fleurs de lavande, j’avais pour objectif d’en faire un soin corporel pour les 3 vertus que j’ai noté ci-dessus. D’ailleurs si vous souhaitez voir le procédé de la macération de lavande, je vous mets la vidéo ici.

La crème que je vous présente aujourd’hui est assez plaisante pour toutes ces vertus qu’elle renferme. J’ai joué sur 2 tableaux, l’ajout de 2 huiles et sur 3 actifs cosmétiques qui favoriseront la réparation, l’apaisement et la réparation de la peau. Je pense que vous la trouverez très interessante aussi, n’hésitez pas à me dire ce que vous en penser.

Pour réaliser cette crème, il vous faudra :

Avant de commencer, n’oubliez pas de désinfecter votre plan de travail, vos ustensiles, les pots et flacons…. Et surtout de bien vous laver les mains ou porter des gants.

Phrases%QuantitésIngrédients 
    
A10%20 ml / 18,4 grammesHuile végétale d’avocat
20%40 ml / 36,8 grammesMacération de lavande
2%4 grammesAlcool cétylique
6%12 grammesCire émulsifiante N°3
B54,4%108,8 grammesEau ou hydrolat
C2%4 ml / 4,8 grammesCéramides végétal
3%6 ml / 6,9 grammesProvitamine B5
1%2 grammesAllantoïne
0,6%38 gouttesCosgard

Phase A = phase huileuse (passage au bain-marie)
Phase B = phase aqueuse (passage au bain-marie)
Phase C = ajout après formation de la crème
(Illustration dans la vidéo de la marche à suivre).

pH : 6
Vous aurez besoin d’un contenant de 200 ml.

Vous pouvez conserver votre crème à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité pendant 3 mois voire plus (si aucun changement de couleur, d’odeur et de texture n’a été constaté).

Après chaque préparation cosmétique, vous devez faire un test cutané préalable dans le pli du coude au moins 24 heures avant toutes applications sur la partie concernée! 

Cette recette nécessite beaucoup d’ingrédients mais il est possible de faire l’impasse sur plusieurs d’entre eux, c’est-à-dire que si vous n’avez pas l’alcool cétylique vous le remplacerez par de la cire émulsifiante N°3 mais attention vous n’obtiendrez pas la même texture que moi. L’alcool cétylique apporte un confort à la peau mais aussi a un maintien beaucoup plus stable de la préparation. Les actifs peuvent être remplacés par d’autres de votre choix, il faudra faire attention aux dosages recommandés pour ne pas faire des surdosages. 

Vous pouvez regarder le procédé de la mise en oeuvre en vidéo.

N’hésitez pas à partager et à me suivre sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram).

Je vous souhaite une agréable journée / soirée
Alexandra

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.