Crèmes corps,  Recettes corps

Crème apaisante et décontractante arnica/nigelle

Bonjour à tous,

Me revoilà après une longue pause! Le temps passe à une allure incroyable et ma vie est speed en ce moment, je vous posterai de nouvelles recettes quand je pourrai. J’espère que vous vous portez bien?

Aujourd’hui je mets en avant les vertus du macérât d’arnica et de l’huile de nigelle. Ce sont 2 ingrédients incontournables pour se décontracter, se délasser et apaiser les petites douleurs liées à de longues journées stressantes, pour ceux qui ont des maux pas très sympas dus à des petites maladies. Cette crème sera sûrement très appréciée, n’hésitez pas à me faire un retour si vous la faite. 

Le macérât d’arnica est un incontournable depuis de très nombreuses années, nos anciens l’utilisaient beaucoup. C’est avant tout un anti-inflammatoire, il permet d’atténuer et d’apaiser les douleurs. Il permet d’absorber et de diminuer la formation de bleus, permet de lutter contre le vieillissement et permet aussi de réparer la peau. Comme tout ingrédient, il faut faire attention car ce macérât peut provoquer des allergies chez les personnes sensibles aux Astéracées! Ne pas utiliser sut les les plaies ouvertes! 

L’huile végétale de nigelle qui est au passage ma chouchoute depuis très longtemps, elle a tellement de vertus que je ne pourrai pas les exposer en intégralité. L’ajout de ce petit bijou dans cette crème permet d’apaiser, d’assainir, de réparer, de nourrir, de régénérer, elle est aussi antioxydant…

Je n’ai pas mis des tas d’ingrédients, je sais que l’ajout de nombreux actifs peut être rebutant pour beaucoup surtout quand on commence dans le home-made. Libre à vous d’agrémenter cette crème selon vos envies et surtout vos besoins. Il est possible de rajouter des huiles essentielles pour avoir une action plus rapide et plus efficace mais aussi d’y ajouter des actifs apaisants, réparateurs… 

Avant de commencer, n’oubliez pas de désinfecter votre plan de travail, vos ustensiles, les pots et flacons…. Et surtout de bien vous laver les mains ou porter des gants.

Pour réaliser cette recette, il vous faudra :

Phases % Quantités Ingrédients 
       
A 7% 14 grammes Olivem 1000
12,5% 25 ml / 23 grammes Huile végétale de nigelle
12,5% 25 ml / 22,7 grammes Macérât huileux d’arnica
B 66,9% 133,8 grammes Eau ou hydrolat
C 0,5% 1 ml / 32 gouttes Vitamine e
0,6% 38 gouttes Isocide

Phase A = phase huileuse (passage au bain-marie)
Phase B = phase aqueuse (passage au bain-marie)
Phase C = ajout après formation de la crème
(Illustration dans la vidéo de la marche à suivre).

pH : 5,5
Vous aurez besoin d’un pot de 200 ml.

Vous pouvez conserver votre crème à température ambiante à l’abri de la lumière et de l’humidité pendant 3 mois voire plus (si aucun changement de couleur, d’odeur et de texture n’a été constaté).

Après chaque préparation cosmétique, vous devez faire un test cutané préalable dans le pli du coude au moins 24 heures avant toutes applications sur la partie concernée! 

Le bilan de cette crème!

La texture est assez épaisse et il faut quelques secondes pour la faire bien pénétrer. Elle est agréable et permet de nourrir en profondeur la peau. Elle délasse vraiment, elle apporte du confort et atténue les petites douleurs. Son odeur reste assez particulière, si vous connaissez l’odeur de l’huile de nigelle et bien la crème a cette odeur. Le pot est assez économique car il en faut peu pour chaque utilisation. Le bilan est plus que positif et j’en suis vraiment contente! Faire des crèmes avec cette efficacité est très appréciable. Je peux donc vous la recommander. Pour les nez sensibles, vous pouvez rajouter une fragrance car l’odeur de la crème pourrait peut-être vous indisposer. 

Je vous souhaite un agréable week-end!
Alexandra 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »